Cellulite et peau d’orange

La radiofréquence permet de réaliser un remodelage corporel non invasif. Elle s’adresse aux patients cherchant à :

 

 

Afin de comprendre la cellulite, il est important de connaître les origines de ce phénomène. Le tissu graisseux ou adipeux, réserve énergétique de notre organisme, est composé de plusieurs éléments :

 

En cas d’alimentation excessive, les lipides ingérés vont se stocker dans les cellules graisseuses. Il en découlera un gonflement des cellules graisseuses responsables d’une compression des vaisseaux sanguins et lymphatiques. L’eau et les toxines ne pourront plus être éliminées et stagneront, à l’origine d’une destruction des cellules conjonctives et des fibres élastiques, aboutissant à une perte d’élasticité et de soutien du tissu. Les cellules graisseuses vont former des amas donnant un aspect de « peau d’orange ».

 

Pour une cellulite visible sous forme de « capitons » ou de « peau d’orange », sur une surface plus ou moins étendue du corps, nous recommandons des séances de radiofréquence qui ont fait leur preuve en tant que traitement médical de la cellulite. Cette technique, qui peut être associée au vacuum (ventouse ou système de massage aspiratif) et au palper-rouler, permet de réduire les amas de graisse localisée, tout en améliorant la peau.

Comment des ondes radios améliorent la cellulite ?

Le principe de la radiofréquence est une émission d’onde électromagnétique, générée entre deux électrodes appliquées sur le corps, de très haute fréquence (comme les ondes radios). Ceci permet de chauffer l’hypoderme (la zone sous la peau où se trouvent les cellules graisseuses ou adipocytes) sans trop chauffer la superficie de la peau. En profondeur, dans la graisse, la température atteint 65° à 75° C, sans douleur. En superficie, elle ne dépasse pas 42° à 43° C, et laisse donc la peau intacte.


Sachez que les deux principaux facteurs conditionnant l’efficacité du traitement sont le pic de température atteint dans la graisse, et sa durée. Si la température atteinte en profondeur est trop faible et/ou maintenue trop peu de temps, les résultats ne seront pas au rendez-vous.

 

Lorsque la température atteint 65° C ou plus, il se produit une lipolyse : l'évacuation de la graisse contenue dans chaque cellule adipeuse qui perd donc de son volume. Cette haute température dénature aussi le collagène, ce qui sera suivi d’un remodelage de la peau, avec amélioration de sa texture et de sa fermeté en 3 mois environ.

La séance de radiofréquence

Une séance dure environ 15 à 30 minutes. Elle commence par une application de gel neutre qui permet le maintien d’une température homogène sur la surface traitée.
Puis le médecin passe et repasse la tête d’émission afin de faire monter la température externe entre 39° et 42°, et de la garder le temps nécessaire sur la zone à traiter, c’est-à-dire au moins 20 minutes sur la zone entière. Pour la patiente, la séance est indolore. Elle ressent seulement une chaleur en profondeur, plutôt agréable.

Résultats de la radiofréquence sur la cellulite

Les résultats sont assez rapides, parfois visibles dès la première séance mais il faut au moins compter 3 seances espacées de 15 jours pour lisser l’arrière des cuisses ou des capitons situés au niveau des fesses par exemple. Les effets optimaux sont obtenus trois mois après la dernière séance. Une séance d’entretien est à prévoir une à deux fois par an.

Zones de traitement préférentielles

Contre-indications

Elles sont rares. On évitera par précaution le traitement des personnes avec des dispositifs électroniques implantés.

Traitement de la cellulite par radiofréquence à Longjumeau (91)